La 27ème heure artistique

J’ai pu animer deux rencontres avec des enseignants de cycle 1 et 2 de la circonscription d’Annoeullin autour du thème : Fabrication d’un livre. Ces rencontres ont eu lieu les 28 novembre 2007 et le 6 février 2008. Cette animation se fait en partenariat entre la DRAC et l’Inspection Académique.
Ce programme se propose de prendre la forme d’une rencontre approfondie entre des enseignants du premier degré d’une circonscription scolaire et un créateur contemporain. Ce dernier est invité à  présenter, de la manière la plus illustrative et vivante qui soit, sa démarche/ recherche artistique personnelle.
Cette présentation est préparée conjointement avec un conseiller pédagogique, ce qui élargit encore le partenariat et l’inscrit bien dans le cadre de la formation.
Par ailleurs, le SCEREN-CRDP, partenaire du programme conjoint d’éducation artistique, se propose à  la fois d’enrichir cette rencontre par la présentation d’outils pédagogiques ou d’informations en relation étroite avec le propos de l’artiste invité et de faire bénéficier les enseignants des autres circonscriptions de l’événement en relayant, par le biais de son site internet, les projets qui auront pu être menés.
L’objectif de la 27e heure artistique est donc d’aider les enseignants à  découvrir les démarches créatives contemporaines, et de les inviter à  élargir ainsi, en toute autonomie, leur champ de partenariats potentiels.
J’ai donc pu rencontrer sur ces deux matinées une quarantaine d’enseignants avec qui j’ai présenté le métier d’illustrateur dans son quotidien, son cheminement… Mais aussi comment se fait un livre, combien de temps, avec qui, etc. Présentation d’originaux, des différentes étapes de travail, présentation d’ouvrages de référence, de liens vers des sites font aussi partie de ces rencontres. Au final, les enseignants ont pu me dévoiler leurs projets qu’ils comptent mettre en place dans leurs classes, leur donner des conseils, des pistes.
Très instructives pour moi également, ces rencontres dévoilent des ambitions de la part des enseignants autour de cette thématique du livre. Mais souvent un manque de temps, de moyens ou d’idées pour mettre en place un projet cohérent est à  déplorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *