Jaja, Clea & cie

Un article publié dans l’Avenir de l’Artois :

Surprise pour les élèves du lycée Mendès-France, vendredi 11 mars : des artistes ont envahi couloirs et salles de classes le temps d´une journée ! En effet, dans le cadre du CLEA (Contrat local d´éducation artistique), Artois comm accueille sur son territoire différents professionnels du spectacle : Thomas Piasecki et David Lacomblez, de la compagnie Spoutnik Theater, pour le théâtre ; Chirine El Ansary pour le conte ; Jacques Demarcq pour la poésie et l´écriture ; Julien Martinière pour l´illustration et le dessin ; ainsi que Nicolas Lefevre, alias Lulu, pour la chanson.

Le collectif s´est auto-baptisé « Jaja », pour « journée d´aventures joyeusement artistiques ».
Pendant trois ans, ces artistes sont chargés d´inviter le public à  engager avec eux une démarche culturelle basée sur l´interactivité. Par exemple, au lycée professionnel de Bruay vendredi, Lulu a animé le repas du midi en musique, aidé par son complice Tony Melvil. Le matin, les interventions, presque toutes improvisées, se sont enchaînées.
Et si les enseignants avaient été mis dans la confidence, ils ne savaient pas à  quoi s´attendre précisément. Comme leurs élèves, ils n´ont pas été déçus : ambiance et humour ont rythmé ces rencontres impromptues. L´après-midi, les artistes sont de nouveau venus à  leur rencontre, mais, cette fois-ci, après avoir fait « tomber le masque ».
En mettant en place ce Clea dans l´agglomération de Béthune-Bruay, l´ambition que partage Artois comm avec la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), le rectorat de Lille et l´inspection académique du Pas-de-Calais, consiste à  « réduire les inégalités en matière d´accès à  l´art et à  la culture ; permettre au plus grand nombre d´appréhender la création contemporaine en provoquant la rencontre avec le monde artistique ; et développer l´esprit critique des jeunes âgés de 3 à  20 ans, par le biais d´échanges ».
Et pourquoi pas, à  terme, donner envie aux enfants et aux adolescents curieux d´aller voir les spectacles ou de devenir eux-mêmes artistes, car ils ne manquent pas d´imagination ni de répartie : « On veut leur montrer qu´on n´est pas inaccessibles, sourit Lulu. On perturbe gentiment la vie de l´établissement… » Le lycée Mendès-France était le tout premier établissement scolaire à  être concerné par le Clea. D´autres auront le plaisir d´accueillir les Jaja dans les semaines qui viennent. Mais, chut, ils ne le savent pas encore !…

Christine CERDEIRO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *