Comment ça marche la gravure ?

Comme je le mentionnais dans un précédent post, je suis intervenu sur un projet de livre avec la classe de grande section maternelle de Sylvie Flippo de l’école Henri Coursier à Lezennes, en partenariat avec la médiathèque de Lezennes. Les ateliers ont d’ailleurs eu lieu dans une salle de la médiathèque, et je prenais la classe en demi groupe. Nous avons fait 4 séances à la médiathèque et une autre à l’école. Afin d’avoir plusieurs exemplaires du livre, j’ai choisi la technique de la gravure sur polystyrène. Les photos qui suivent vous montrent les différentes étapes : tout d’abord il faut gratter la plaque de polystyrène. On peut décider de dessiner au préalable directement sur la plaque ou, comme nous avons fait ici, faire des photocopies des dessins des enfants que l’on vient scotcher sur la plaque. Avec un simple stylo bille ou crayon à papier, l’enfant fait de petits trous en suivant les traits de son dessin. Une fois tout repassé, on enlève la photocopie et sur la plaque apparaît la forme qu’il suffit de relier. On peut renouveler l’opération, ce que nous avons fait, afin d’avoir un fond autour du dessin. Cette étape est assez longue mais il existe de fines plaques plus faciles que celles que nous avons utilisées qui étaient de la récupération. A partir de là, nous pouvons encrer au rouleau ou au pinceau. On trouve des encres à gravure à l’eau et elles se mélangent comme de la gouache, ce qui permet d’obtenir des gammes colorées variées (On peut, choisir d’utiliser de la gouache au lieu de l’encre à gravure, son intérêt étant qu’elle sèche très vite. Ce sera un peu moins net et lumineux, mais cela coûte également moins cher). Une fois la plaque encrée, on l’applique sur une feuille de papier qui sera une page du livre et l’impression se fait tout simplement avec une petite cuillère… Cette étape est très importante et il faut bien presser partout afin que l’encre se dépose bien sur le papier. On renouvelle l’opération à chaque page du livre, plusieurs fois en fonction des couleurs que l’on souhaite apporter. L’intérêt de cette technique c’est que les enfants peuvent très facilement faire eux-mêmes toutes les étapes de travail, même si ça donne des petits bobos aux mains et que l’on se met de l’encre sur les doigts. Voir son image s’imprimer a un petit effet magique…






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *